L'équipe
  • Chercheurs

    Christelle GOLZIO

  • Post-Doctorants

    Maria Nicla LOVIGLIO

  • Doctorants

    Camille BONNET

    Gaëlle HAYOT

  • Ingénieurs & Techniciens

    Valérie SKORY

Médecine translationnelle et neurogénétique

Etude de réarrangements chromosomiques dans les troubles neuro-développementaux

Les troubles du spectre autistique (TSA) sont un groupe de troubles neurodéveloppementaux multifactoriels hétérogènes caractérisés par des déficits de communication, d'interactions sociales et des comportements répétitifs. La prévalence est de ~ 1% dans le monde avec un rapport homme / femme de 4 pour 1. Plusieurs comorbidités ont été associées aux troubles du spectre autistique, y compris la déficience intellectuelle, les malformations cranio-faciales, les défauts de la circonférence de la tête (micro / macrocéphalie), les problèmes gastro-intestinaux et les malformations cardiaques.

 

Les réarrangements chromosomiques ou copy number variants (CNVs) (par exemple délétion, duplication, insertion, et inversion) représentent le type les plus fréquent de lésions génétiques présentes dans les maladies génétiques rares et communes. À ce jour, près de 500 CNVs ont été associées au TSA. L'interprétation de ces lésions est à la fois aiguë et difficile. L'objectif principal de notre laboratoire est de comprendre comment les variations génétiques peuvent avoir un impact sur le développement et l'homéostasie du système nerveux. Pour cela nous avons développé des modèles animaux et techniques permettant  l'étude de l'impact de ces défauts de dosage de gènes sur les processus fondamentaux du développement neurologique pour:

 

  • Découvrir des gènes et des allèles qui contribuent aux maladies
  • Capturer et valider les interactions génétiques (modulateurs cis- et trans-)
  • Identifier les gènes impliqués dans les comorbidités associées aux TSA

 

Le laboratoire utilise une approche orthogonale innovante pour relever les défis actuels dans le domaine de recherche sur l'autisme syndromique en combinant la modélisation in vivo chez le poissons zèbre et des outils génomiques. Notre travail contribuera à la stratification de ce groupe hautement hétérogène qui, à son tour, informera sur la biologie du système nerveux central, et permettra un diagnostic plus fiable et à une prise en charge adaptée.

Imprimer Envoyer

Université de Strasbourg
INSERM
CNRS

IGBMC - CNRS UMR 7104 - Inserm U 964
1 rue Laurent Fries / BP 10142 / 67404 Illkirch CEDEX / France Tél +33 (0)3 88 65 32 00 / Fax +33 (0)3 88 65 32 01 / directeur.igbmc@igbmc.fr