Contact

Biologie structurale de cibles épigénétiques

Biologie structurale de cibles épigénétiques

La structure de la chromatine constitue une barrière majeure à tous les mécanismes internes au noyau, et sa modulation est essentielle à une croissance cellulaire correcte. On dispose à présent d’éléments montrant clairement que des défauts de la modulation de la chromatine sont à l’origine d’une grande variété de pathologies, notamment des cancers. La configuration de la chromatine est fortement soumise aux modifications épigénétiques, qui agissent en synergie avec des facteurs de remodelage ATP-dépendants, des histones variantes et des chaperons d’histones pour réguler les mécanismes moléculaires. En combinant des techniques biochimiques et cristallographiques de pointe, nous cherchons à comprendre le remodelage de la chromatine à l’échelle moléculaire. Notre recherche porte principalement sur trois cibles : les protéine arginine méthyltransférases (PRMT), les chaperons d’histones et les histones désacétylases (HDAC). De plus, nous développons des approches rationnelles basées sur les structures pour caractériser les médiateurs moléculaires des activités biologiques de nos cibles, car elles sont souvent impliquées dans les maladies humaines. Notre équipe participe en outre à des recherches collaboratives sur plusieurs projets liés, qui exigent notre expertise spécifique. Les collaborations présentes portent sur les études structurales des complexes de cibles liées au cancer, telles que la Translationally Controlled Tumor Protein (TCTP) et l’ARNm de l’histone H4 humaine.