Contact

Régulation de l’expression génique et cancer

Régulation de l’expression génique et cancer

Depuis 30 ans, nous étudions les bases moléculaires de la régulation de l'expression des gènes. Le groupe a travaillé pendant plus de 25 ans sur la structure et la fonction du facteur de transcription général TFIID des mammifères, de sa sous-unité TBP (TATA-binding protein TBP) ainsi que des paralogues exprimés dans les cellules germinales mâles du composant TFIID tels que TBP-related factor 2 (TRF2) ou TAF7L, publiant plus de 50 articles sur ces sujets.

En 2008, l'objectif principal du groupe est passé de l'étude du facteur de transcription général TFIID à l'étude de la régulation de l'expression des gènes et de l'épigénétique dans le mélanome malin. Nous avons d'abord concentré notre attention sur le rôle des facteurs de transcription MITF et SOX10 dans la prolifération des cellules de mélanome, en identifiant leurs gènes cibles, y compris les longs ARN non codants (lncRNA) qui sont maintenant au centre de l'attention, et en utilisant la spectrométrie de masse pour identifier leurs cofacteurs potentiels. Parmi les cofacteurs de MITF et SOX10 que nous avons identifiés figurent les complexes de remodelage de la chromatine SWI/SNF, NuRF et NuRD. Nous avons défini le rôle de BRG1, la sous-unité ATPase du complexe SWI/SNF PBAF, dans les cellules de mélanome humain en culture en montrant comment il est recruté par MITF et/ou SOX10 aux éléments cis-régulateurs conduisant l'expression des gènes impliqués dans la prolifération des cellules de mélanome. Nous avons défini le rôle de la sous-unité d'échafaudage BPTF de NuRF dans les cellules de mélanome humain en culture et dans la lignée des mélanocytes de souris in vivo où nous avons identifié son rôle critique dans la réactivation du programme d'expression génique des mélanocytes dans les cellules souches mélanocytaires adultes pendant la phase anagène.  Nous avons également défini les rôles critiques de BRG1 et BPTF en tant que cofacteurs de MITF et SOX10 dans le mélanome de souris in vivo. L'étude du rôle de la sous-unité ATPase CHD4 du complexe NuRD nous a conduit dans le domaine du métabolisme des cellules cancéreuses. Nous avons défini un nouveau mécanisme par lequel la citrullination de l'enzyme glycolytique clé PKM2 régule la glycolyse et la prolifération cellulaire dans une variété de cellules cancéreuses.   

Une liste complete de publications se trouve ici:  https://orcid.org/0000-0001-5533-1171

Actualités

Alexandra Helleux remporte le 2e prix du jury Ma Thèse en 180 Secondes Alsace

Alexandra Helleux est doctorante à l’IGBMC et a obtenu le 2e prix du jury lors du concours Ma thèse en 180 secondes Alsace. La scientifique y présente…

Lire la suite